Être aussi le porte-voix des préoccupations locales

Mercredi 31 mai, Jean-François Legaret s’est entretenu avec Philippe Macret, référent du conseil de quartier Europe, Emmanuelle Dufour, présidente de l’association des parents d’élèves (APE) Fénelon et résidente du quartier de l’Europe, ainsi qu’Emmanuel Garot, président des APE Florence-Moscou et Condorcet.

Tous déplorent la lente détérioration de ce quartier du 8e arrondissement (insécurité, insalubrité, bruit, etc.) où, pourtant, le cadre et la qualité de vie étaient autrefois comparables à ceux d’une petite communauté familiale.Plusieurs exemples traduisent l’exaspération des riverains : 

  • la sempiternelle réapparition de dealers que la police ne peut qu’écarter provisoirement ;
  • le stationnement illégal mais impuni de camionnettes boulevard des Batignolles ;
  • la désuétude de l’école élémentaire Florence ;
  • l’arrivée de 84 familles dans l’ancien local de l’Institut national de la propriété industrielle (INPI) …

Autant de dossiers afférents à l’ordre public que maîtrise parfaitement Jean-François Legaret. Fort de sa longue expérience de terrain, le candidat LR/UDI entend ainsi être à l’Assemblée nationale le porte-voix de ces préoccupations locales.